content top
Les organismes de soutien à l’entrepreneuriat : en marche vers le développement durable?

Les organismes de soutien à l’entrepreneuriat : en marche vers le développement durable?

J’ai eu le privilège de contribuer à l’analyse et à la rédaction de la note « Comment nos entrepreneurs jonglent-ils avec l’intégration des principes de développement durable au Québec?» que la Fondation de l’entrepreneurship vient de dévoiler cette semaine, en collaboration avec Léger Marketing et présenté par la Caisse de dépôt et placement du Québec. Vous vous demandez certainement « à quoi cela me sert, en tant qu’entrepreneur, d’intégrer des principes de développement durable (DD) dans mon entreprise ».  À en croire les données de ce tout récent sondage, la toile entrepreneuriale québécoise va tendre vers la durabilité. Mais qu’est-ce que cela signifie? Vous êtes dans le néant, je suppose? «Pour un entrepreneur, adopter une démarche de développement durable signifie se préoccuper d’un modèle d’affaires (gouvernance, comptabilité, recherche et développement, approvisionnement, logistique, production, marketing, service, etc.) qui soit le plus respectueux des intérêts de la communauté et de l’environnement dans lequel il évolue », pour reprendre le billet de ma collègue Jessica Grenier, éco-conseillère, directrice Conseil et développement à la Fondation, et corédactrice de cette note.

En 2011, qui se préoccupe du développement durable?

Une question en amenant une autre, je me suis longtemps demandé, encore maintenant après le dévoilement de cette note thématique, si les organismes de soutien à l’entrepreneuriat étaient en marche eux aussi vers ce projet de société, véritable paradigme de développement. Le sondage le prouve : le virage vers le développement durable est amorcé, et plus du quart (25,4 %) des personnes en démarche de création d’entreprise ont commencé à intégrer des principes de développement durable à leur cadre de gestion, tout comme 15,5 % des propriétaires d’entreprise.

Autrement dit, « un travail de fond a réellement été fait, puisque plus des trois quarts des entrepreneurs, actuels et en devenir, perçoivent le développement durable comme un outil de performance économique et financière », révèle notre PDG, Alain Aubut.

Oui pour une aide à l’intégration des principes de DD, mais des besoins différents pour chaque clientèle d’entrepreneurs

Le Québec se dirige en douceur vers ce défi du développement durable. Bien qu’elles ne soient pas encore assujetties à la Loi sur le DD du Québec, les entreprises subissent des pressions de part et d’autre et les entrepreneurs se sentent concernés. Toutefois, chaque groupe d’entrepreneurs règle la vitesse qui lui convient pour emboîter le pas. La preuve : si on scrute de plus près les résultats éprouvés de ce sondage, presque deux fois plus de démarcheurs que de propriétaires souhaitent avoir de l’aide pour l’intégration des principes du développement durable.

Les entrepreneurs actuels et en devenir sont unanimes : il leur est primordial de recevoir ces quatre formes d’aide : financement, information, service-conseil et formation pour être adéquatement accompagnés dans leur démarche de DD.

Les besoins d’aide sont criants pour tous, mais ce sont surtout les jeunes entrepreneurs qui en réclament davantage. Alors que les démarcheurs sont tentés par un soutien financier, les propriétaires d’entreprises réclament de l’information sur l’intégration des principes de DD.

Si les entrepreneurs poursuivent leur virage vers l’intégration de principes de développement durable au sein du cadre de gestion de leur entreprise, les intervenants gravitant autour d’eux n’ont d’autres choix que de se positionner devant ces besoins d’aide non négligeables.

Dans une telle situation, une question me chicote : les organismes socioéconomiques sont-ils prêts à suivre la voie de la durabilité qui va dessiner sous peu le visage entrepreneurial de notre Québec?

Votre avis m’intéresse. N’hésitez pas à venir échanger avec moi sur cet enjeu de société qui guette les actuels et futurs entrepreneurs québécois.



2 commentaires pour “Les organismes de soutien à l’entrepreneuriat : en marche vers le développement durable?”

  1. VeroVBoucher dit :

    C’est très intéressant. J’ai commandé votre rapport et j’ai bien hâte de le consulter.

    Je me demandais si vous aviez demandé à vos répondants s’ils percevaient un avantage à intégrer les pratiques de DD à leurs actions de communication marketing?

  2. Joanie Rollin dit :

    Bonjour,

    Ce premier regard voulait, au-delà des perceptions, savoir si les futurs et actuels entrepreneurs québécois se sentent concernés par le DD et s’ils ont commencé à l’intégrer au cadre de gestion de leur entreprise ou au projet d’entreprise qu’ils développent. Avant d’aller plus en profondeur, ce sondage voulait également connaître les besoin en termes d’aide. La dernière section expose tout de même leurs perceptions quant aux avantages économiques et financiers que peuvent apporter l’intégration du DD à leur cadre de gestion.

    Je vous souhaite une agréable lecture et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions!

    Au plaisir,

    Joanie Rollin

Inscrire un commentaire

Desjardins Leger Marketing Absolunet Ingenio Loto Québec Première Moisson Gouvernement du Canada Gouvernement du Québec Fonds FTQ Entrepreneuriat Québec La Capital RGCC RJCCQ